• 20/09/2019

Le grand saut dans l’inconnu ! C'est ainsi que l’on pourrait titrer sur le coup d’envoi de la saison pour nos -18 France. L'intitulé de ce championnat prestigieux aurait pu en effrayer plus d'une, mais c'est avec une certaine détente que les filles de Davor ont fait le déplacement ce week end à Mazan, pour la première journée de cette belle aventure. Malgré leur humilité naturelle, les filles ont pu se servir de la belle assurance gagnée l'an dernier dans les sommets du classement de l'élite des U17 pour évacuer le trop plein de stress avant d'affronter un habitué de ce niveau.

Le match débute tambour battant et les deux équipes se rendent coup pour coup. Antibes et Mazan semblent assez proches et on sent bien que la partie sera serrée. Mais à la dixième minute les arbitres vont se montrer très sévères en sortant coup sur coup trois antiboises. L'occasion est trop belle pour Mazan de faire le trou et un premier écart de qautre buts est creusé par les locales. Sans s'affoler et en s'appuyant sur leur grosse défense les Antiboises vont revenir et même passer devant. Mais les expulsions continuent de pleuvoir et c'est avec un but d'avance que Mazan rejoint les vestiaires : 16-15.

LenaSiteDavor sent bien qu’un bon coup est possible et va exhorter ses filles à débuter cette seconde période en produisant un jeu encore plus efficace. Mais malheureusement c'est tout le contraire qui va se passer. Les filles ratent complètement ce deuxième départ, et Mazan en profite : + 5. Les deux arbitres ajoutent également leur touche personnelle à la fête en multipliant les expulsions : 12 au final dont 1 rouge direct, contre 3 pour Mazan. Dans ces conditions tout devient trop difficile pour Antibes qui se retrouve trois fois à quatre joueuses de champ. L'avance de Mazan augmente à 9 unités. Pourtant nos protégées se réveillent et au courage vont continuer la lutte et grappiller petit à petit. A cinq minutes du terme l’écart s'est réduit à 3 buts ! L’exploit est possible, mais une nouvelle fois les arbitres vont tuer le suspens avec une double expulsion. Mazan l'emporte finalement 41 à 34. On pourra toujours regretter ces dix premières minutes de la première mi-temps, mais surtout certaines décisions arbitrales. Il est clair que ces derniers n'ont pas su apprécier à leur juste valeur la qualité des gestes défensifs rudes mais corrects de nos représentantes.

Toutes les Antiboises sont à féliciter pour ce beau combat, où Sefana est sortie du lot avec 12 buts et un 100% au jet de 7 mètres. Océane a également bien réussi à tirer son épingle du jeu avec 8 réalisations, avant un carton rouge au moment où elle était en pleine confiance. Enfin mention spéciale pour Léna, la petite dernière en provenance de Menton qui a montré une très belle assurance avec 2 buts et un penalty obtenu. Il reste toutefois beaucoup de choses à améliorer, des tonnes de détails à régler, pourtant la qualité de l'effectif semble supérieure à celle qui avait débuté le championnat U17 Elite l'an passé. Si leur marge de progression est identique à celle de la saison écoulée, il est permis, peut-être, d'espérer de jolies choses malgré la grosse adversité de ce championnat.

Rendez-vous samedi 21 septembre à 18 heures pour le premier match à Saint-Claude avec la réception de La Garde, autre très gros client.


  • 05//09/2019

Alors que notre groupe -18 France débutera sa saison le 15 septembre prochain à Mazan, Davor Brkljacic évoque l'avancée de la préparation et les matchs amicaux pour un collectif global - qui inclus les -17 - très large de 24 éléments.

« On bosse. Personnellement j'étais en stage à droite et à gauche tout l'été et j'avais quelques filles du groupe avec moi. Je suis donc revenu après le début de préparation effectué par Yvan mais les filles sont pas toutes revenues tout de suite. A cet âge, elles sont encore tributaires des parents et de leurs vacances. Donc elles sont revenues petit à petit.

Cette année, avec les filles de l'année dernière, des montées de -15 du groupe de Kaffy et sept arrivées de l'extérieur, nous avons un groupe large de 24 joueuses ce qui nous permet d'avoir deux équipes : -18 et -17. Donc, nous avons avec nous Alexandra Pinheiro qui aura les -17 cette année. Nous sommes trois pour nous occuper de cette génération et ce n'est pas de trop. Entre le travail physique et le travail handballistique ce n'est pas de tout repos, de plus il faut travailler beaucoup avec les nouvelles pour les intégrer dans le projet et que chacune comprenne ce qu'on attend d'elle.

DavorSiteOn a la chance de jouer plusieurs matchs de préparation qui nous permettent d'avancer. Le week-end dernier nous avons disputé un tournoi contre trois équipes de Nationale 3 : Vallauris, Grasse et Marseille. On n'avait pas notre groupe au complet du coup nous avons fait un mixte qui était très intéressant. Défensivement c'était difficile et c'est normal et offensivement ça fonctionne plutôt bien. Nous travaillons sur les réglages. D'ailleurs, ce vendredi, les -18 vont rejouer Vallauris et le samedi, le -17 vont jouer leurs homologues de Cagnes-sur-Mer. Tout cela va nous permettre de peaufiner ce qu'on doit travailler, surtout en défense. Il faut du temps pour que certaines trouvent leurs repères. De plus, maintenant on en a qui sont au Pôle Espoir et donc que je ne les vois pas la semaine.

Pour ce qui est de l'avancée collective, on va aussi déjà utiliser des 2005 et les meilleurs du groupe -18 auront je pense leur chance avec la Nationale 2, ce qui a déjà été le cas pour quelques unes en matchs amicaux. Et puis peut-être que d'autres seront avec la réserve senior pour aider le groupe de Jérémy à vite monter en Pré-Nationale ce qui serait une chose formidable pour le club. Nous avons beaucoup de filles maintenant, mais bien sûr toutes ne pourrons pas forcément prétendre, tout du moins à court terme, à jouer en Nationale 2. Si la réserve parvient à vite monter ça offrira une vraie alternative pour éviter de perdre les filles dans le temps. »


  • 22/08/2019

Dans la foulée de la N1M et de la N2F, notre large groupe -17 et -18 féminin a lui aussi repris la route de l'entraînement.

Les premières séances ont eu lieu le mercredi 14 et jeudi le 15 août à Vaugrenier, où Yvan a mis l'accent sur l'endurance autour du parc. Le vendredi, pas de place pour la routine. Directement notre précieux Fort Carré et sa piste d'athlétisme. Une séance de résistance où la multiplication des sprints fût difficile à digérer pour les courageuses qui étaient présentes.

 18repriseA Antibes, notre groupe n'était pas au complet puisqu'à l'autre bout de la France, Davor terminait ses traditionnels stage d'été et trois Antiboises étaient de la partie. Retour à la maison pour le groupe lundi dernier enfin à Saint-Claude : que du bonheur. « Attention ! Les efforts demandés seront de plus en plus intenses, car il ne reste qu'un petit mois pour préparer la première journée du championnat -18 France et le long déplacement à Mazan pour débuter. » Les dernières vacances sont en train d'arriver tout comme sept jeunes filles qui arrivent de l'OGC Nice, Cannes, des Collines ou encore de Menton, attirées par les sirènes des excellents résultats de l’an passé : Ambre, Célia, Tasnym, Yoli, Agathe, Joanne et Léna. « Le groupe est bien plus étoffé et pourra faire front sans problème aux deux championnats -18 et -17. Nous n'oublions pas les -15 de Kaffy qui avec un an de plus grimpent à l'échelon supérieur. »

En plus des quatre séances hebdomadaires avant la rentrée, Davor a prévu trois matchs amicaux contre des équipes du 06 qui évoluent en PNF. Chacun espère que cette préparation intensive sera suffisante pour bien démarrer la saison. Début du championnat le 15 septembre à 13h45 dans la salle de Mazan / Sorgues.

Le grand saut dans l’inconnu ! C'est ainsi que l’on pourrait titrer sur le coup d’envoi de la saison pour nos -18 France. L'intitulé de ce championnat prestigieux aurait pu en effrayer plus d'une, mais c'est avec une certaine détente que les filles de Davor ont fait le déplacement ce week end à Mazan, pour la première journée de cette belle aventure. Malgré leur humilité naturelle, les filles ont pu se servir de la belle assurance gagnée l'an dernier dans les sommets du classement de l'élite des U17 pour évacuer le trop plein de stress avant d'affronter un habitué de ce niveau.   Le match débute tambour battant et les deux équipes se rendent coup pour coup. Antibes et Mazan semblent assez proches et on sent bien que la partie sera serrée. Mais à la dixième minute les arbitres vont se montrer très sévères en sortant coup sur coup trois antiboises. L'occasion est trop belle pour Mazan de faire le trou et un premier écart de qautre buts est creusé par les locales. Sans s'affoler et en s'appuyant sur leur grosse défense les Antiboises vont revenir et même passer devant. Mais les expulsions continuent de pleuvoir et c'est avec un but d'avance que Mazan rejoint les vestiaires : 16-15.   Davor sent bien qu’un bon coup est possible et va exhorter ses filles à débuter cette seconde période en produisant un jeu encore plus efficace. Mais malheureusement c'est tout le contraire qui va se passer. Les filles ratent complètement ce deuxième départ, et Mazan en profite : + 5. Les deux arbitres ajoutent également leur touche personnelle à la fête en multipliant les expulsions : 12 au final dont 1 rouge direct, contre 3 pour Mazan. Dans ces conditions tout devient trop difficile pour Antibes qui se retrouve trois fois à quatre joueuses de champ. L'avance de Mazan augmente à 9 unités. Pourtant nos protégées se réveillent et au courage vont continuer la lutte et grappiller petit à petit. A cinq minutes du terme l’écart s'est réduit à 3 buts ! L’exploit est possible, mais une nouvelle fois les arbitres vont tuer le suspens avec une double expulsion. Mazan l'emporte finalement 41 à 34. On pourra toujours regretter ces dix premières minutes de la première mi-temps, mais surtout certaines décisions arbitrales. Il est clair que ces derniers n'ont pas su apprécier à leur juste valeur la qualité des gestes défensifs rudes mais corrects de nos représentantes.   Toutes les Antiboises sont à féliciter pour ce beau combat, où Sefana est sortie du lot avec 12 buts et un 100% au jet de 7 mètres. Océane a également bien réussi à tirer son épingle du jeu avec 8 réalisations, avant un carton rouge au moment où elle était en pleine confiance. Enfin mention spéciale pour Léna, la petite dernière en provenance de Menton qui a montré une très belle assurance avec 2 buts et un penalty obtenu. Il reste toutefois beaucoup de choses à améliorer, des tonnes de détails à régler, pourtant la qualité de l'effectif semble supérieure à celle qui avait débuté le championnat U17 Elite l'an passé. Si leur marge de progression est identique à celle de la saison écoulée, il est permis, peut-être, d'espérer de jolies choses malgré la grosse adversité de ce championnat.   Rendez-vous samedi 21 septembre à 18 heures pour le premier match à Saint-Claude avec la réception de La Garde, autre très gros client.