09/11/2019

Etonnante équipe des U18 France aux deux visages. Quelle prestation surprenante des filles de Davor lors de ce déplacement difficile à La Garde, ce samedi 9 novembre 2019. A l’aller les varoises avaient corrigé les antiboises à Saint Claude de neuf buts. Autant dire que les filles de La Garde étaient assez sereines avant le coup d’envoi.

la garde

Et effectivement les faits allaient leur donner raison. Les antiboises comme trop souvent cette saison, rataient leur entame de match, et balbutiaient leur handball. Sans doute les pires dix premières minutes depuis le début de la saison, résultat 8-0 en dix minutes ! Après le premier temps mort le jeu va s’équilibrer un peu plus, et les arrêts de Shara vont permettre aux antiboise de stopper l’hémorragie et de se rapprocher au score. Durant le deuxième quart d’heure l’écart se stabilise et la pause est atteinte avec un retard de moins six, 8-14.

Dans le vestiaire le constat est amer. La technique est absente, l’envie également, et pourtant l’espoir est là. Et aujourd’hui il porte un prénom : Shara, elle a survolé cette mi-temps avec déjà 9 parades.

Au retour sur le parquet c’est Antibes qui engage et qui score rapidement. Dans les têtes un écart de cinq unités ne parait plus si insurmontable que ça. Et effectivement les mouches vont changer d’âne. Les attitudes changent du tout au tout. La défense redevient efficace et Océane, muette jusqu’alors commence elle aussi son show. Aux arrêts de Shara succèdent les buts d’Océane. L’écart se réduit, moins 2 à la 51ème, tout est possible.

Les varoises sont perdues, impossible de marquer un but à cette gardienne qui a décidé de mener la rébellion. Et la persévérance finit par payer à la 55ème minute. Encore un arrêt de Shara suivi d’un but d’Océane et le tableau affiche 22 partout !

Les dernières minutes seront irrespirables. La garde reprend deux buts d’avance. Antibes réplique et revient aux forceps 24-24. Il reste 40 secondes, Davor pose son temps mort. Sa stratégie échoue et une varoise part en contre attaque pour sceller le sort de cette partie. Mais nouvel exploit de Shara, balle dans les mains blanches, et but de Joyce qui donne l’avantage 25-24, il reste 10 secondes à jouer. Tout le camp antibois pense avoir gagné. Mais une petite erreur… un peu trop de liberté laissée à la demi centre varoise, qui déclenche un magnifique tir en appui de 11 mètres, un peu inespéré voire désespéré, qui va se loger dans la lucarne au moment ou le buzzer sonne. 25-25.

On pourra écrire beaucoup de choses avec des si sur cette rencontre, Antibes aurait pu gagner mais aussi perdre. Des sentiments mêlés, beaucoup de pleurs dans les vestiaires, mais aussi beaucoup de joie d’avoir un premier résultat positif cette saison. Mais quelle belle et étonnante réaction de la part de ces jeunes filles. Shara 19 arrêts 42%, Océane 9 buts, mais aussi Maya avec 8 réalisations, confirmant les 8 de la semaine dernière, sont les héroïnes de la soirée. Pourtant aux performances individuelles il est sans nul doute préférable de retenir la belle et courageuse prestation collective de la seconde période.

Déplacement à Montpellier pour défier le leader samedi 16/11. Mais avec ce genre de demoiselles il faut s’attendre à tout.

 

02/11/2019

Au-delà de cette nouvelle défaite d’un tout petit but, il faut retenir la belle prestation de nos U18 France. Les visiteurs de ce samedi 2 novembre, Mazan-Sorgues ont pu se rendre compte des progrès réalisés par notre équipe depuis le match aller. Les vauclusiennes qui avaient récupéré leur meilleure joueuse blessée à l’aller ont tremblé jusqu’au bout pour s’imposer 31-30.

Le problème des antiboises aura été de ne pas être capables de produire leur meilleur jeu durant les 60 minutes. Et il aura suffit de deux petits passages à vide pour ruiner leurs efforts.

En première mi-temps premier trou d’air et Mazan prend une avance de trois buts. Davor pose un temps mort et nos blanches grâce notamment à une grosse défense infligent un 5-0 à leurs adversaires. Le repos est atteint avec une toute petite avance 16-15. Ce n’est pas volé, le boulot a été bien fait autant en attaque qu’en défense, et on peut envisager la deuxième partie avec quelques certitudes.

u18 mazan

A la reprise après un mano à mano, deuxième passage à vide qui durera 8 minutes et verra Mazan s’envoler et compter cinq longueurs d’avance. Mais Antibes n’abandonne pas le combat, et au courage va revenir et obtiendra par trois fois la parité au score.

Sans doute des pertes de lucidité, quatre ballons faciles pour prendre l’avantage vont être vendangés, au moment où l’adversaire prenait l’eau de toutes parts. Puis le coup dur à cinq minutes de la fin : double exclusion temporaire, toujours par manque de lucidité, et les visiteuses reprennent trois buts d’avance 31-28. Malgré un dernier rush le chrono file et il manquera une attaque pour obtenir le match nul.

Mazan Sorgues s’impose 31-30, mais le spectacle donné par les filles de Davor est vraiment très intéressant et encourageant. On notera l’excellente rentrée de Tasnym, blessée depuis le début de la saison, et qui a apporté beaucoup de dynamisme sur ses duels, mais surtout l’explosion tant attendue de notre « bébé », Maya, pour qui le déclic s’est produit et qui a prouvé que tous les espoirs portés en elle n’étaient pas vains. Elle a fait un festival sur son aile droite avec 8 buts.

Prochain match un déplacement difficile à La Garde.

 

 

 

24/09/2019

Davor, les filles ont perdu à la maison ce week-end 20-29 contre La Garde. Quel est le bilan de cette rencontre ?

Dès le début, nous avons très mal commencé, notamment en attaque, avec une mauvaise finition et on se retrouve mené 0-6 puis 1-8. On fait aussi quelques mauvais choix et des erreurs défensives. Nous avons donc couru après le résultat. Notre adversaire était meilleur que nous et nous on a pas joué à notre niveau. On se loupe. Quelques nouvelles ne sont pas encore totalement entrées dans le projet de jeu. Et puis certaines anciennes doivent aussi se remettre au niveau de l'année dernière. Pour l'instant j'ai aussi un vrai souci sur les ailes et au bout  18FFranced'un moment certaines ont même commencé à refuser le shoot et comme l'adversaire s'est mis à fermer l'intérieur, c'est devenu difficile. On s'est aussi rendu compte qu'une fois qu'on commence à faire tourner et qu'on sort de l'équipe type entre guillemets, ça plus compliqué.

On se rend compte avec les deux premières journées du palier entre les -17 Elite et le niveau -18 France...

Justement. Je suis presque content que tout cela arrive comme ça et qu'on perde largement. Nous ne nous sommes pas inscrits en -18 France en pensant être championnat de France. Mais l'objectif est de créer la volonté de se surpasser.  Bien sûr qu'on veut gagner des matchs, mais ce n'est pas du tout l'unique objectif. Ce qui m'intéresse c'est que les filles progressent. Il faut apprendre à aller plus loin. Franchir un cap mental. Tu as peur de louper ton tir ? Ce n'est pas grave ! Mais tire. Si tu rates ce n'est pas grave. Tu recommence. L'intérêt du niveau championnat de France c'est que chaque week-end ton adversaire t'oblige à faire plus. On aurait pu aller en départemental et gagner 42 à 18 chaque week-end. Mais ce n'est pas comme ça que tu progresses. Et c'est comme ça que les filles vont franchir un palier. Elles doivent prendre plus de responsabilités et ne pas refuser le combat. Encore une fois, elles ont le droit de rater ce qu'elles veulent. On est là pour ça. Mais ce que je veux, c'est qu'elles essayent.

Tu n'es pas inquiet ?

Non. Pour l'instant nous ne sommes pas encore au niveau. Mais il faut surpasser la frustration et avoir la volonté de travailler. Le but c'est que les filles deviennent meilleures pour évoluer un jour avec l'équipe première. Ainsi, avec Yvan et Alexandra, nous avons aussi un rôle de pédagogue car il faut chercher la difficulté pour vaincre.De la même façon que l'année dernière, au fil du temps, alors qu'elles découvraient le niveau PACA Elite, elles ont été capables de plus en plus de choses grâce à la confiance. Elles ont hissé leur niveau de jeu en étant encore plus précises et exigeantes. Parfois et ce n'est pas dénigrer qui que ce soit, je pourrais dire que je ne sais même pas contre qui on va jouer. La seule et unique chose qui m'intéresse, c'est la progression de mon équipe. J'entraîne à Antibes et c'est tout ce qui m'importe.


  • 20/09/2019

Le grand saut dans l’inconnu ! C'est ainsi que l’on pourrait titrer sur le coup d’envoi de la saison pour nos -18 France. L'intitulé de ce championnat prestigieux aurait pu en effrayer plus d'une, mais c'est avec une certaine détente que les filles de Davor ont fait le déplacement ce week end à Mazan, pour la première journée de cette belle aventure. Malgré leur humilité naturelle, les filles ont pu se servir de la belle assurance gagnée l'an dernier dans les sommets du classement de l'élite des U17 pour évacuer le trop plein de stress avant d'affronter un habitué de ce niveau.

Le match débute tambour battant et les deux équipes se rendent coup pour coup. Antibes et Mazan semblent assez proches et on sent bien que la partie sera serrée. Mais à la dixième minute les arbitres vont se montrer très sévères en sortant coup sur coup trois antiboises. L'occasion est trop belle pour Mazan de faire le trou et un premier écart de qautre buts est creusé par les locales. Sans s'affoler et en s'appuyant sur leur grosse défense les Antiboises vont revenir et même passer devant. Mais les expulsions continuent de pleuvoir et c'est avec un but d'avance que Mazan rejoint les vestiaires : 16-15.

LenaSiteDavor sent bien qu’un bon coup est possible et va exhorter ses filles à débuter cette seconde période en produisant un jeu encore plus efficace. Mais malheureusement c'est tout le contraire qui va se passer. Les filles ratent complètement ce deuxième départ, et Mazan en profite : + 5. Les deux arbitres ajoutent également leur touche personnelle à la fête en multipliant les expulsions : 12 au final dont 1 rouge direct, contre 3 pour Mazan. Dans ces conditions tout devient trop difficile pour Antibes qui se retrouve trois fois à quatre joueuses de champ. L'avance de Mazan augmente à 9 unités. Pourtant nos protégées se réveillent et au courage vont continuer la lutte et grappiller petit à petit. A cinq minutes du terme l’écart s'est réduit à 3 buts ! L’exploit est possible, mais une nouvelle fois les arbitres vont tuer le suspens avec une double expulsion. Mazan l'emporte finalement 41 à 34. On pourra toujours regretter ces dix premières minutes de la première mi-temps, mais surtout certaines décisions arbitrales. Il est clair que ces derniers n'ont pas su apprécier à leur juste valeur la qualité des gestes défensifs rudes mais corrects de nos représentantes.

Toutes les Antiboises sont à féliciter pour ce beau combat, où Sefana est sortie du lot avec 12 buts et un 100% au jet de 7 mètres. Océane a également bien réussi à tirer son épingle du jeu avec 8 réalisations, avant un carton rouge au moment où elle était en pleine confiance. Enfin mention spéciale pour Léna, la petite dernière en provenance de Menton qui a montré une très belle assurance avec 2 buts et un penalty obtenu. Il reste toutefois beaucoup de choses à améliorer, des tonnes de détails à régler, pourtant la qualité de l'effectif semble supérieure à celle qui avait débuté le championnat U17 Elite l'an passé. Si leur marge de progression est identique à celle de la saison écoulée, il est permis, peut-être, d'espérer de jolies choses malgré la grosse adversité de ce championnat.

Rendez-vous samedi 21 septembre à 18 heures pour le premier match à Saint-Claude avec la réception de La Garde, autre très gros client.


  • 05//09/2019

Alors que notre groupe -18 France débutera sa saison le 15 septembre prochain à Mazan, Davor Brkljacic évoque l'avancée de la préparation et les matchs amicaux pour un collectif global - qui inclus les -17 - très large de 24 éléments.

« On bosse. Personnellement j'étais en stage à droite et à gauche tout l'été et j'avais quelques filles du groupe avec moi. Je suis donc revenu après le début de préparation effectué par Yvan mais les filles sont pas toutes revenues tout de suite. A cet âge, elles sont encore tributaires des parents et de leurs vacances. Donc elles sont revenues petit à petit.

Cette année, avec les filles de l'année dernière, des montées de -15 du groupe de Kaffy et sept arrivées de l'extérieur, nous avons un groupe large de 24 joueuses ce qui nous permet d'avoir deux équipes : -18 et -17. Donc, nous avons avec nous Alexandra Pinheiro qui aura les -17 cette année. Nous sommes trois pour nous occuper de cette génération et ce n'est pas de trop. Entre le travail physique et le travail handballistique ce n'est pas de tout repos, de plus il faut travailler beaucoup avec les nouvelles pour les intégrer dans le projet et que chacune comprenne ce qu'on attend d'elle.

DavorSiteOn a la chance de jouer plusieurs matchs de préparation qui nous permettent d'avancer. Le week-end dernier nous avons disputé un tournoi contre trois équipes de Nationale 3 : Vallauris, Grasse et Marseille. On n'avait pas notre groupe au complet du coup nous avons fait un mixte qui était très intéressant. Défensivement c'était difficile et c'est normal et offensivement ça fonctionne plutôt bien. Nous travaillons sur les réglages. D'ailleurs, ce vendredi, les -18 vont rejouer Vallauris et le samedi, le -17 vont jouer leurs homologues de Cagnes-sur-Mer. Tout cela va nous permettre de peaufiner ce qu'on doit travailler, surtout en défense. Il faut du temps pour que certaines trouvent leurs repères. De plus, maintenant on en a qui sont au Pôle Espoir et donc que je ne les vois pas la semaine.

Pour ce qui est de l'avancée collective, on va aussi déjà utiliser des 2005 et les meilleurs du groupe -18 auront je pense leur chance avec la Nationale 2, ce qui a déjà été le cas pour quelques unes en matchs amicaux. Et puis peut-être que d'autres seront avec la réserve senior pour aider le groupe de Jérémy à vite monter en Pré-Nationale ce qui serait une chose formidable pour le club. Nous avons beaucoup de filles maintenant, mais bien sûr toutes ne pourrons pas forcément prétendre, tout du moins à court terme, à jouer en Nationale 2. Si la réserve parvient à vite monter ça offrira une vraie alternative pour éviter de perdre les filles dans le temps. »


  • 22/08/2019

Dans la foulée de la N1M et de la N2F, notre large groupe -17 et -18 féminin a lui aussi repris la route de l'entraînement.

Les premières séances ont eu lieu le mercredi 14 et jeudi le 15 août à Vaugrenier, où Yvan a mis l'accent sur l'endurance autour du parc. Le vendredi, pas de place pour la routine. Directement notre précieux Fort Carré et sa piste d'athlétisme. Une séance de résistance où la multiplication des sprints fût difficile à digérer pour les courageuses qui étaient présentes.

 18repriseA Antibes, notre groupe n'était pas au complet puisqu'à l'autre bout de la France, Davor terminait ses traditionnels stage d'été et trois Antiboises étaient de la partie. Retour à la maison pour le groupe lundi dernier enfin à Saint-Claude : que du bonheur. « Attention ! Les efforts demandés seront de plus en plus intenses, car il ne reste qu'un petit mois pour préparer la première journée du championnat -18 France et le long déplacement à Mazan pour débuter. » Les dernières vacances sont en train d'arriver tout comme sept jeunes filles qui arrivent de l'OGC Nice, Cannes, des Collines ou encore de Menton, attirées par les sirènes des excellents résultats de l’an passé : Ambre, Célia, Tasnym, Yoli, Agathe, Joanne et Léna. « Le groupe est bien plus étoffé et pourra faire front sans problème aux deux championnats -18 et -17. Nous n'oublions pas les -15 de Kaffy qui avec un an de plus grimpent à l'échelon supérieur. »

En plus des quatre séances hebdomadaires avant la rentrée, Davor a prévu trois matchs amicaux contre des équipes du 06 qui évoluent en PNF. Chacun espère que cette préparation intensive sera suffisante pour bien démarrer la saison. Début du championnat le 15 septembre à 13h45 dans la salle de Mazan / Sorgues.

Le grand saut dans l’inconnu ! C'est ainsi que l’on pourrait titrer sur le coup d’envoi de la saison pour nos -18 France. L'intitulé de ce championnat prestigieux aurait pu en effrayer plus d'une, mais c'est avec une certaine détente que les filles de Davor ont fait le déplacement ce week end à Mazan, pour la première journée de cette belle aventure. Malgré leur humilité naturelle, les filles ont pu se servir de la belle assurance gagnée l'an dernier dans les sommets du classement de l'élite des U17 pour évacuer le trop plein de stress avant d'affronter un habitué de ce niveau.   Le match débute tambour battant et les deux équipes se rendent coup pour coup. Antibes et Mazan semblent assez proches et on sent bien que la partie sera serrée. Mais à la dixième minute les arbitres vont se montrer très sévères en sortant coup sur coup trois antiboises. L'occasion est trop belle pour Mazan de faire le trou et un premier écart de qautre buts est creusé par les locales. Sans s'affoler et en s'appuyant sur leur grosse défense les Antiboises vont revenir et même passer devant. Mais les expulsions continuent de pleuvoir et c'est avec un but d'avance que Mazan rejoint les vestiaires : 16-15.   Davor sent bien qu’un bon coup est possible et va exhorter ses filles à débuter cette seconde période en produisant un jeu encore plus efficace. Mais malheureusement c'est tout le contraire qui va se passer. Les filles ratent complètement ce deuxième départ, et Mazan en profite : + 5. Les deux arbitres ajoutent également leur touche personnelle à la fête en multipliant les expulsions : 12 au final dont 1 rouge direct, contre 3 pour Mazan. Dans ces conditions tout devient trop difficile pour Antibes qui se retrouve trois fois à quatre joueuses de champ. L'avance de Mazan augmente à 9 unités. Pourtant nos protégées se réveillent et au courage vont continuer la lutte et grappiller petit à petit. A cinq minutes du terme l’écart s'est réduit à 3 buts ! L’exploit est possible, mais une nouvelle fois les arbitres vont tuer le suspens avec une double expulsion. Mazan l'emporte finalement 41 à 34. On pourra toujours regretter ces dix premières minutes de la première mi-temps, mais surtout certaines décisions arbitrales. Il est clair que ces derniers n'ont pas su apprécier à leur juste valeur la qualité des gestes défensifs rudes mais corrects de nos représentantes.   Toutes les Antiboises sont à féliciter pour ce beau combat, où Sefana est sortie du lot avec 12 buts et un 100% au jet de 7 mètres. Océane a également bien réussi à tirer son épingle du jeu avec 8 réalisations, avant un carton rouge au moment où elle était en pleine confiance. Enfin mention spéciale pour Léna, la petite dernière en provenance de Menton qui a montré une très belle assurance avec 2 buts et un penalty obtenu. Il reste toutefois beaucoup de choses à améliorer, des tonnes de détails à régler, pourtant la qualité de l'effectif semble supérieure à celle qui avait débuté le championnat U17 Elite l'an passé. Si leur marge de progression est identique à celle de la saison écoulée, il est permis, peut-être, d'espérer de jolies choses malgré la grosse adversité de ce championnat.   Rendez-vous samedi 21 septembre à 18 heures pour le premier match à Saint-Claude avec la réception de La Garde, autre très gros client.