• 27/03/2017

Ce week-end, notre équipe -18F qui évolue en Excellence au niveau Azuréen, a remporté son premier match depuis bien longtemps ! Un succès 25-27 chez l’Entente Cagnes-sur-Mer / Vence. « J'ai retrouvé une équipe qui se bat ensemble sur le terrain ! J'ai retrouvé mes filles, mes guerrières », nous raconte avec plaisir l'éducatrice de l'équipe, Alexandra Pinheiro. Et pourtant, après un bon début de match où nos filles vont mener 3 à 1, les locales vont prendre les devants et mener la quasi-intégralité du reste de la rencontre jusqu'à 24-18 à la 48e minute. Un match, perdu, ou presque. Et là, Alexandra va poser en temps mort qui va faire basculer la rencontre. « Je leur ai simplement dit que ce n'était pas perdu et qu'elles pouvaient encore les battre. J'ai fait aussi quelques rectifications au niveau de l'attaque et de la défense. Elles se sont battues jusqu'au bout ! Et même si on est mené 14-11 à la mi-temps en raison de mauvaises passes et de tirs ratés, elles n'ont rien lâché et cela fait plaisir ! Un groupe de filles c'est compliqué à gérer et pendant les matchs précédents, l'état d'esprit que je connaissais de mes filles n'était pas là... » La saison est encore très longue puisque six matchs sont encore à disputer jusqu'au 20 mai à Saint-Maximin. Nous espérons tous que cette fin de match sera un déclic pour la fin de saison. Prochaine échéance le 1er avril à Saint-Claude contre Saint-Maximin justement !


  • 11/01/2017

Personne n'est passé à côté de l'implication d’Émilie Gentilini ce week-end auprès des -18 (Défaite 25-32 contre Cagnes-sur-Mer / Vence ; ndlr) ! En effet, celle qui joue cette saison pour notre N1F a fait l'effort, qui n'en était finalement pas un, mais plutôt un plaisir, de jouer avec l'équipe d'Alexandra et ce pour plusieurs raisons. Dix buts à la clé. « Je l'ai fait car une des filles de l'équipe me l'a demandé. Elles étaient en manque d'effectif et jouaient contre une équipe qui faisait également descendre des -18 France. Elles avaient donc besoin d'aide. Je l'ai fait pour elles, mais pas que. Cela m'a permis de me remettre dans le bain après les vacances de Noël, de travailler ma condition physique et mon handball et surtout de prendre un peu confiance en moi, ce qui me manque quand je joue en N1F. » Une bonne chose donc pour elle afin de combler l'absence de match en troisième division jusqu'à début février. Formée au club, notre ailière droite est née le 18 septembre 1999. « Certaines sont mes anciennes coéquipières : je m'entends super bien avec elles. Ce match m'a permis de rejouer avec des amies, de les aider et de travailler mon jeu et mon mental. Et même si la fin du match a été compliqué - dix minutes à une de moins à cause de deux cartons rouges – avec une défaite à la fin je n'en retiens que du positif et je continuerais, quand je peux, à leur donner un coup de main. » Juste deux mots. Bravo et merci. Le handball à Antibes c'est aussi ça.

A l'image de notre N1F, nos -18F ont réalisé un exploit ce week-end. A domicile contre Cuers - Pierrefeu, notre équipe, pourtant diminuée avec l'absence de deux titulaires, s'est imposée 27-25  18Mpourarticleaprès avoir été menée... 9-17 ! "Une défense passive en première mi-temps. Alors, à la pause, j'ai mis les choses au point", nous raconte Alexandra. A la 51e, nous menons de trois longueurs, 23-20, soit un 14-3. "Les filles ont ensuite fait une super défense. La remontée a boosté le groupe. Elles ont toutes pris leurs responsabilités." Et pourtant, nos filles ont reçu six fois 2' contre aucune suspension pour les Varoises. Autrement dit, sur une heure de match, Antibes a joué douze minutes en infériorité numérique. "Il y a vraiment des progrès dans le jeu. Elles gagnent en confiance mais il y a encore du travail." Après six journées, nous sommes troisièmes, au coude à caude avec Cagnes-sur-Mer / Vence, mais loin derrière le leader et invaincu Saint-Maximin. Nous doublons donc Cuers pour monter sur le podium. Prochain match dimanche à Vallauris, qui n'a gagné qu'un match, face à la lanterne rouge, Monaco.


  • 19/10/2016

Il avance, il avance le championnat -18F Azuréen Pré-Excellence. Nos Antiboises sont deuxièmes au classement après quatre journées. Un bilan de trois victoires pour une très lourde défaite face à Cagnes-sur-Mer / Vence. Le week-end dernier, les filles de Marine Pastorelli et Alexandra Pinheiro ont battu la réserve de Toulon Saint-Cyr à Saint-Claude sur le score de 22-20. Un score serré. Et pourtant... Notamment emmenées par une toujours aussi efficace Alexia, les filles menaient 16-8 juste avant la mi-temps. "Une très bonne première période. Les filles ont su trouver des solutions face à une 1-5 : souvent victorieuses dans leurs duels et en mouvement. Bref, ça se déroulait plutôt bien pour nous."

Mais le début de seconde mi-temps va se révéler bien plus compliqué. En effet, sans jamais réussir à égaliser, Toulon va revenir à 17-16 à la 44e. "Les Toulonnaises nous ont proposé une défense 0-6 où on a eu du mal à trouver des solutions, une baisse de régime de notre côté, moins d'espaces pour les duels et peu efficace aux tirs de loin." Etc etc... Alors, Marine va prendre les choses en main et changer de système ou plutôt... "les filles de postes." Shiam va alors se réveiller et enchaîner les buts pour s'arrêter à un très bon total de neuf ! "Cela nous redonne une petite avance confortable suffisante pour tenir jusqu'à la fin du match."

En bilan, Marine explique être satisfait de la prestation défensive de l'équipe avec notre gardienne Jade très performante. "Elles ont su remettre en application ce que l'on a travaillé aux entraînements, même si il y a encore du boulot. On va s'améliorer. Je souhaite que la défense soit notre point fort cette année." En nombre, nos coachs ont pu compter sur onze filles. Du nombre et c'est bien. A un bémol près comme l'explique Marine. "J'avais quand même 4 ou 5 filles du groupe -16F. Et là on joue en -18F. Donc quand le championnat -16 va commencer... On risque d'être juste." Du coup, les -16 devront surement aller piocher chez les -14 pour libérer du monde à jouer en -18.

Le prochain match ? On a le temps. Ce sera le 5 novembre à Saint-Maximin, le leader, seule équipe invaincue. Un très bon match pour savoir précisément où nous en sommes. Marine va tenter de mettre en place quelques entraînements pendant les vacances pour bien préparer cette opposition.


  • 05/10/2016

Elles nous font tellement plaisir en ce début de saison ! Nos -18F carburent à la bonne potion magique en ce début de saison, dans le championnat Pré-Excellence Azuréen. Après une première victoire 12-43 à Monaco avec seulement cinq joueuses de champ et une gardienne, Alexandra Pinheiro a cette fois reçu Le Luc avec un groupe plus étoffé : huit joueuses de champ et toujours une gardienne. Un succès tout aussi large : 46-16. "C'est dans la continuité du match de Monaco. En deuxième mi-temps j'ai demandé à travailler la récupération de balle. Il faut aussi continuer à intégrer les nouvelles recrues à l'ancien collectif", explique Alex. Car tout le monde n'est pas encore là, les licences arrivent au fur et à mesure. "Il manquait encore quatre -18, sans compter les -16 qu'on peut surclasser." Dans tous les cas, on se rend compte ici, pour ce qui est de celles qui étaient déjà là l'année dernière, que jouer en -16 Territoire, malgré les difficultés avec seulement deux victoires en fin de saison, porte aujourd'hui ses fruits. Alexandra rappelle que l'an passé, les filles ont tenu toute la saison sans gardienne et ne se sont jamais arrêtées de travailler et ont donc même gagné en fin de saison. Alors, avec de l'expérience, des nouvelles qui vont progresser et notre gardienne, Jade, qui permet au groupe de gagner en compétitivité et en sérénité, les bons résultats là. Maintenant, il faut continuer à travailler et accompagner les nouvelles vers une progression certaine autour des éducateurs Marine Pastorelli et Florian Schneider et d'Alexandra aux matchs. Prochaine rencontre très vite, car tout s'enchaîne, dès ce samedi à Colette Besson contre l'Entente Cagnes-sur-Mer / Vence qui a perdu ses deux premiers matchs. Pour cette rencontre, Alexandra espère compter sur plus que neuf joueuses ! Allez les filles !