• 10/10/2017

Une victoire référence

Ce week-end, à l'occasion de la quatrième journée du championnat U15 PACA, nos garçons, drivés par Alexandra Pinheiro, ont réalisé un match plein à Apt pour s'imposer 30-34 chez une équipe qui était pourtant encore invaincue. Retour en détail avec Alex sur cette rencontre d'un très bon cru...

Alexandra... Quel match des garçons...
Oui ! C'était très stressant. En face, ça jouait très dur : des gabarits imposants. On commence bien le match. Notamment un bon arrière droit du côté d'Antibes. L'adversaire a mis en place une défense très haute, à dix mètres. Cela nous a beaucoup gêné. Mais nous avons trouvé des solutions grâce au jeu sans ballon et grâce à beaucoup moins de pertes de balles que lors du match précédent.

Des Antibois taille patron ?
Nous avons mené le match de A à Z. Jamais nos adversaires n'ont pu passer devant. Pourtant, leurs ailiers jouaient très haut. A la mi-temps, on mène de six buts. J'ai dit aux gars de se calmer. Il y avait beaucoup d'effervescence et c'est normal. Alors, il fallait rester calme et prendre le jeu à notre compte. Le très gros point positif du match vient du fait que les garçons ont bien écouté les consignes et mis en application tout ce qui a été travaillé durant la semaine avec Romain. Tout le travail psychologique fait sur eux a payé : il fallait être patient durant la rencontre. Par la suite, leur défense était moins haute, huit mètres environ. Ce qui nous a permis de bien travailler, en prenant des coups certes, mais ils ont tenu le bon bout.

735defenseu15pacaUne fois devant, le tout résidait dans le self-control ?
Lorsque nos adversaires ont commencé à revenir trop près au score, j'ai posé en temps mort. Mes garçons étaient excités, nerveux. A ce niveau là, chaque ballon est précieux. Sinon, c'est direct dans la cage. Et encore une fois, ils ont tout écouté et tout appliqué à la lettre. Ils ont fini le match bien appliqué et patient pour le terminer tranquillement sans trembler.

Un match déclic dans l'esprit des garçons sur leurs capacités à jouer un vrai rôle dans ce championnat très relevé ?
Nos adversaires engageaient très vite. Ils couraient après le score. Les garçons étaient fatigués. Ils n'ont pas le même physique. Nos adversaires étaient beaucoup plus grands et costauds. De toute façon, on le sait bien, nous sommes le Petit Poucet, invité à ce championnat. Ça sera notre tarif tous les week-ends et on le sait. Il fallait profiter de chaque instant pour souffler et rester vigilant en défense. Ça va tellement vite... Dans ce secteur de jeu, ils sont restés unis tout le match. Une entraide impressionnante et, encore une fois, des consignes respectées. On voit le résultat. Nous sommes tous très contents. Il y a beaucoup d'amélioration. Nous sommes là pour apprendre. Il nous fallait absolument cette victoire. C'était très important. Les gars devaient se prouver à eux-mêmes qu'ils étaient capables de gagner. Capables de le faire. Ils l'ont vu. Leur jeu était fluide. J'ai constaté de belles choses. La défaite du match précédent a été très dur à accepter. Cette victoire contre une grosse équipe arrive au meilleur des moments.

Samedi à 18h15 vous allez recevoir Marseille Provence, le leader, qui colle des cartouches à tout le monde...
Même tarif que Apt. Des monstres. Des grands balaises. Avec un jeu très fluide. On verra bien... Mais encore une fois, cette victoire arrive au meilleur des moments. On aura rien à perdre et ensuite ce sera une longue trêve. On va travailler. Beaucoup. Et ça continuera de porter ses fruits. On ne peut espérer que du mieux. On prend des coups, mais les garçons m'étonne ! Pas de blessés, ils ont été très bien préparés. Ils y vont. N'ont pas peur. C'est bien. Chaque but est important. On ne peut pas se permettre de prendre des 6 à 0 au milieu d'un match car on arrivera pas à remonter ça. Tout ses matchs sont stressants, mais tellement kiffants.

Pour conclure, un mot sur ton association avec Romain ?
Travailler à deux, c'est bien ! On fonctionne bien ensemble. On se téléphone après chaque match. On livre nos impressions. On travaille sur la vidéo et on parle beaucoup en binôme avec les garçons. On parle le même handball. Les garçons, ils ont une manière d'être avec Romain et une autre avec moi. Mais toujours dans le respect. Ils écoutent aussi bien Romain que moi. Ça tourne bien.


  • 27/09/2017

Bis répétita...

Comme face au SMUC il y a dix jours, notre équipe -15 PACA aura tenu une mi-temps face à Istres. Mieux que ça, coaché pour l'occasion par Alexandra, les garçons vont mener à la mi-temps 11-13 avant de ne pas marquer pendant plus de dix minutes et voir les locaux mener 20-13 pour s'imposer finalement 25-19. « L'équipe a réalisé une bonne première mi-temps avec un bon travail collectif. Et puis au retour des vestiaires on ne marque pas pendant de longues minutes ce qui a permis à nos adversaires de revenir. A ce niveau là les fautes commises sur le terrain entraînent une sanction directement avec un but. C'est l’inexpérience de ce niveau. Je pense que cette équipe a les moyens de bien figurer dans le championnat PACA mais il faudra encore travailler dur. » Prochain rendez-vous pour l'équipe dès samedi à Saint-Claude à 16h15 contre Sorgues qui a gagné ses deux premiers matchs d'un but à chaque fois.


  • 20/09/2017

S'appuyer sur la première mi-temps

Samedi dernier, à l'occasion de la première journée du championnat U15 PACA, les garçons de Romain ont affiché deux visages. En première mi-temps, précisément jusqu'à la 22e minute, où Marseille ne mène que d'un but, 8-9. Il y a un vrai match.

Mais en toute fin de première période, une infériorité numérique va permettre à l'adversaire de prendre plus nettement l'avantage : 8-12 la pause. Le score final est parlant : 12-25. Mais que s'est-il passé. Romain nous répond. « Les enfants ont plutôt bien répondu : ils sont à la hauteur en première mi-temps. Ils découvrent ce qu'est le haut niveau. L'adversaire exploite et puni chacune de nos erreurs. Nous sommes là pour apprendre et nous allons continuer à travailler. Défensivement on est plus que correct mais comme depuis l'an dernier nous avons trop de lacunes en attaque lors du duel sur le joueur. Les garçons ont du mal à percevoir l'intervalle et donc l'utilisation du dribble. Du coup on se met à douter en début de seconde période ce qui est vite déroutant pour des jeune de cet âge. Marseille s'est engagé dans la brèche en exploitant toutes nos pertes de balle. L'addition est lourde mais ce n'est que le premier match. A nous d'apprendre de nos erreurs. Les enfants sont déçus du résultat et cela montre qu'ils se sentent concernés et j'espère qu'ils continueront de l'être en s'appliquant aux entraînements. Le groupe vit bien - parfois un peut trop - ce qui nous aidera à se serrer les coudes et affronter ensemble nos futurs adversaires. » 

Prochain match samedi à 14h00 à Aix en Provence vainqueur de son premier match de justesse contre Istres.