• 23/04/2018

Depuis le début de la saison, une seule et unique équipe était parvenue à battre – deux fois – Carros en championnat : le champion Cannes-Mandelieu. Alors, ce week-end, en gagnant à la maison 29 à 28, l'Excellence Territoire Masculine de Thierry Coilot a réalisé une sacrée performance. 

S'ils ont concédé la symbolique ouverture du score en tout début de rencontre par l'expérimenté Benjamin Fenasse, nos garçons ont fait la course en tête ! « On s'est quand même fait de belles frayeurs en fin de match », concède l'un de nos gardiens Adrien Pintiaux. On oublie pas que Carros est passé devant à 26 à 27 grâce à deux buts de Cavallone. Ce succès permet à notre équipe, qui réalise une belle année 2018, d'être parfaitement placée en embuscade pour jouer le podium ! Mais avant de penser au podium, Adrien, alors qu'il reste trois matchs à jouer, se concentre déjà sur un bon top 5. « Ça ne serait pas déplaisant. C'est vrai aussi que depuis quelques temps le groupe s'investit davantage aux entraînements et ça s'en ressent le week-end. » 

Et cette question d'investissement des garçons, c'est bien le fil rouge du coach. A chaque fois qu'on évoquait avec lui un objectif potentiel, sa réponse était toujours là même : « On peut discuter 107 ans des objectifs, tout va dépendre de ce que les garçons veulent donner pour le projet. » Et justement, au terme de ce succès référence, quand on lui demande si on peut avoir des regrets de ne pas avoir pu viser plus haut, ses mots sont les suivants : « Avec plus d'engagement de tous les joueurs et une meilleure gestion avec le groupe Nationale 2 je pense que l'on peut avoir des regrets. Malgré tout, mon plus gros regret, c'est notre défaite éclatante contre Mandelieu. Maintenant, il nous reste trois matchs à gagner pour viser le podium. » 

Et pour y parvenir, en plus d'un Thomas Metzger inspiré contre Carros dans les cages, le groupe peut compter sur un Adrien très en jambes depuis quelques semaines. « Je me sens de mieux en mieux. J'ai entamé un rééquilibrage alimentaire couplé à un peu plus de sport ce qui m'a permis de perdre un peu de poids et d'être plus performant sur les matchs. Mentalement ça fait beaucoup de bien. Alors, je pense que derrière, avec les arrêts, c'est une réaction à la chaîne avec les copains qui prennent un peu plus confiance et jouent plus libérés. » 

Pour cette saison, les derbies du 06, c'est terminé. Il reste trois matchs face à trois équipes du Var. D'abord le 5 mai à Saint-Maxime, puis le 13 mai à domicile contre La Valette pour le dernier match de cette équipe à Saint-Claude et enfin le 19 mai à Saint-Tropez. Trois formations à la portée de notre équipe si elle joue au niveau qui peut être le sien !


  • 04/04/2018

Vous le savez, samedi dernier, notre équipe ETM a peiné à exister à Olympie contre Cannes – Mandelieu qui, grâce notamment à une ossature qui a connu la N2M il y a plusieurs saisons avec le BTP Nice, a validé sa montée en Pré-Nationale en ne comptant, pour le moment, aucune défaite. Un revers logique mais trop lourd malgré tout de 35 à 14. Trop lourd car, malgré cette défaite, nous restons à hauteur du top 5, même si Cannes est largement au dessus dans ce championnat, les garçons valent mieux que cela. « Défaite logique sur l'ensemble du match. Mais pour le coach est est amère. Un non-match des garçons. La peur de jouer contre les premiers. La peur du gardien en orange (Jérôme Conti ; ndlr). Le podium est encore possible, il faut juste un peu de travail et de l'envie pendant les matchs », explique coach Thierry Coilot. Le podium est certes encore atteignable, mais cinq points de retard sur Hyères à cinq journées de la fin du championnat, c'est beaucoup, les garçons n'ont plus de joker. Et ça recommence samedi à Saint-Claude à 20h15 contre Draguignan, lanterne rouge du championnat.


  • 29/01/2018

Maintenant, il faut confirmer

9 points sur 9 en 2018 ! Notre Excellence Territoire est cinquième du championnat et a profité des éléments lors de ce premier mois de l'année pour se relancer dans la course au haut de tableau. Oui, nous le répéterons, pour la montée, ce sera compliqué, puisque Carros et Cannes sont loin devant, mais tant que l'on enchaîne, la fenêtre est toujours ouverte pour un final en boulet de canon. Certes nous n'avons plus de joker mais beaucoup moins de pression également. Car avec 23 points au terme de la phase aller qui vient de s'achever, le maintien, premier objectif de notre entraîneur Thierry Coilot, est en bonne voie même si tout reste à faire dans un bas de tableau très homogène hormis la lanterne rouge. Samedi, à Saint-Claude, malgré un groupe réduit à un gardien et six joueurs, sans renfort de la Nationale 2, l'équipe a justement battu le dernier, Saint-Tropez, sur la marque de 42 à 23. Quelques infos de notre coach Thierry Coilot. « Un petit groupe en effet. Le minimum syndical. J'ai demandé aux garçons de ne pas prendre ce match à la légère. Cela a été plus ou moins le cas. Avec vingt buts d'avance c'est compliqué de rester concentré. Je pense que le travail commence à payer. Mais nous sommes encore loin du compte. Je regrette toujours ce manque d'implication aux entraînements. Ce qui complique encore plus le travail. Je pense que le match de dimanche sera le reflet du travail. Si les garçons veulent leur foot, ils savent ce qu'ils ont à faire. » Aux garçons maintenant de battre le VSJB et Puget-Théniers, qui sont juste derrière nous au classement, pour ensuite se donner ou non le droit de rêver réellement de faire leur retour en Pré-Nationale.


  • 23/01/2018

Cinquième en dix journées, retour de l'équilibre

Nouvelle victoire pour notre réserve masculine senior en Excellence Territoire. Une victoire 29-31 à La Valette. Nos Antibois remontent à la cinquième place, à quatre points du podium et même si nous avons conscience que la montée sera difficile avec Cannes et Carros qui sont loin devant, ces victoires de début d'année laissent une lucarne ouverte pour y croire.

Mateo Lecuona revient sur ce succès où, même si Antibes a mené du début à la fin, les Varois n'ont jamais lâché. « On a pris assez vite de l'avance en début de match grâce à quelques arrêts de Thomas Metzger et beaucoup de décalages aux ailes surtout avec Alexandre Audou. Ensuite vers la quinzième, Thomas a commencé à faire un peu moins d’arrêts et La Valette a recollé au score. En deuxième mi-temps Jérôme Lopes a pris la relève dans la cage et il a été énorme ! Il n'a encaissé aucun but lors des dix premières minutes de la seconde période. Malgré tout, en attaque, on a du mal à marquer. Je suis pris en strict pendant plus d'une demi-heure. Ils font également une deuxième stricte sur Andréa Jurkovic en fin de match mais on arrive à conserver notre avance grâce à une bonne défense. La Valette n'a jamais lâché, surtout parce qu'on a eu du mal en défense en première mi-temps, puis en attaque en seconde. »

Le groupe vient donc de prendre six points en deux matchs et la cohésion entre les garçons de l'équipe N2M et de l'ETM se passe bien. « Ces résultats et ces matchs font du bien à tout le monde. Ça donne du temps de jeu et de la confiance à ceux qui descendent et qui n'ont pas forcément beaucoup de temps de jeu avec la une. Ça apporte également du soutien et des résultats à la deux. Le mixte est bien fait et les entraîneurs font beaucoup tourner. » D'ailleurs, Thierry Coilot étant retenu professionnellement, c'est Jean-Michel Charloton qui a pris la relève. Un groupe qu'il connait très bien.

Prochain match ce 27 janvier à Saint-Claude contre Saint-Tropez, la lanterne rouge. Un match à ne pas prendre à la légère. La Nationale 2 reprendra à Monaco et le groupe ETM devra se débrouiller seul. Il en est capable !


  • 17/01/2018

Contrat rempli...

Lorsqu'il commence à évoquer son succès du week-end avec son Excellence Territoire, Thierry Coilot évoque le chiffre de 12 ! Douze, comme une feuille de match pleine. Certes, nous nous n'allons pas cacher que puisque la N2M ne jouait pas, ça a aidé. Mais cela fait fait plaisir de voir les garçons de la une s'investir. Bénéfique pour les plus jeunes.

« Etre douze c'est une chose qui ne nous était pas arrivé depuis longtemps. Sur ce match, mon but était bien sûre de gagner mais aussi que tout le monde joue et se fasse plaisir. Tous ont pu mettre leur pierre à l'édifice. Chacun a marqué et je vais surtout moter la performance de notre gardien Adrien Pintiaux. Une partie magistrale : 30 arrêts. »

On notera aussi le premier match pour son retour au club d'Ovidiu Pavel. Dans l'optique d'être prêt pour jouer avec la N2M contre Monaco le 27 janvier, notre Roumain a joué son rôle à fond avec la réserve pour rattraper son retard. « Ovi est une tour en défense. Il a beaucoup apporté aux jeunes qui se sont régalés à jouer ensemble. J'ai fait tourner le banc au maximum : tout le monde a joué. »

Les garçons, grâce au gain de ce match en retard 40 à 21 face au Handball du Golfe, compte donc 17 points après 9 journées et sont septièmes. Le groupe recolle donc au milieu de tableau et même si pour la montée Cannes-Mandelieu et Carros sont loin devant le challenge de grimper au classement est attrayant. Le match nul du leader face au VSJB prouve que rien n'est impossible.

Mais pour espérer quoi que ce soit, Thierry a ses conditions. « Il faudrait que les jeunes soient plus investis dans les entraînements. Mais rien n'est impossible. Le challenge est d'aller battre La Valette samedi soir. Ensuite on verra bien. Ma priorité est le maintien, mais il peut y avoir des surprise en fin de saison concernant le classement. A suivre... Pour moi aucune équipe est au dessus du lot. »


  • 12/01/2017

Demain à 20h15, rendez-vous à Saint-Claude pour la reprise de notre Excellence Territoire, réserve de la N2M. Un retour anticipé puisqu'il s'agit d'un match en retard contre le Handball Club du Golfe, match qui aurait dû se jouer le 9 décembre, jour des intempéries. Le septième reçoit le dixième. Match très important. Il faut gagner pour s'éloigner des dernières places et surtout recoller au haut de tableau, statut que nous devons défendre. Mais tout est difficile avec un effectif assez instable, entre blessures, absences et un changement de coach assez tôt dans la saison avec le retour deThierry après la mise en place de Jean-Michel en Nationale 2. Ce match, bonus en quelques sortes, doit permettre à tout le monde de repartir de l'avant et de se donner des objectifs élevés pour la suite de la saison. Bonne chance les garçons. Trois points et on passera sixième à une longueur du top 5.